Valentin Gautier, sur la ligne de départ de la Mini-Transat

Victoire de la Première Etape de la Mini-Transat pour Valentin et le Shaman !

C'est finalement Mercredi 11 Octobre à 19h40 que notre skipper lémanique a réussi l'exploit. Il a franchi la ligne d'arrivée à la 1ère place des bateaux en série et à la 3e place du classement global, derrière Ian Lipinski (1er) et Arthur Léopold-Léger (2e) qui naviguaient en proto, bateaux plus véloces. Valentin et le Mini n°903 (Shaman-Banque du Léman) auront mis 10 jours 9 heures 40 minutes et 29 secondes pour parcourir les quelques 1350 milles qui séparent La Rochelle de Las Palmas. Une première étape mémorable pour notre Suisse : « C’était bien, c’était long, c’était pénible et c’était chouette aussi, a lâché Valentin Gautier, sourire aux lèvres, à son arrivée au ponton de la marina de Las Palmas. Je me sens vachement bien, c’est super cool  de remporter cette étape. Après une saison compliquée, avec une victoire sur la première course en solo puis deux abandons ensuite, j’avais besoin de me rassurer. C’est plutôt pas mal pour se rassurer ! Maintenant, je n’ai plus qu’à me faire plaisir sur la deuxième étape et ma Transat sera réussie quoiqu’il arrive. » Rendez-vous le 1er novembre pour le départ de la seconde étape !

Une victoire que Valentin a pu partager à l'arrivée avec Ian Lipinski. Et un Shaman bien arrosé pour fêter ce très beau début de course ...

 

 

Dès le soir même et le lendemain, de nombreux médias français et suisses consacraient un article à Valentin...

11.10.2017 - En début d'après-midi, la victoire pointe son nez

24 heures plus tard pour son 10e jour de course, Valentin est toujours 1er au classement. Las Palmas n'est plus très loin... Il creuse l'écart avec ses poursuivants : il a 16.4 milles d'avance sur le 2e et plus que 39 milles pour rejoindre la ligne d'arrivée. Valentin file sur l'eau avec une vitesse de 7.2 noeuds... 

Valentin Gautier à bord du Shaman direction Las Palmas10.10.2017 - Valentin file vers Las Palmas

Pour le 9e jour de course, Valentin surprend et prend la tête de la flotte. Alors que ses concurrents sont tous regroupés plus à l'Ouest, lui bénéficie d'un meilleur vent (5 noeuds). Il va vite mais son avance ne lui permet pas encore de crier victoire. Les dernières heures sont cruciales sur une course et tout reste à faire. Son expérience sur le Lac Léman lui aura permis de tenir bon et de ne rien lâcher pendant les moments difficiles passés quelques heures plus tôt, c'est certain...

La Tribune de Genève a consacré un article à Valentin Gautier et Simon Koster, les deux Suisses qui participent à la course.

09.10.2017 - Un pari risqué...

Le weekend aura été riche en rebondissements pour Valentin... Alors qu'il était remonté à la deuxième place du classement samedi matin, dimanche il a perdu de son avance. Classé 9e des bateaux en série dimanche, Valentin a choisi une option vers l'Est. Un pari risqué que peu d'entre eux ont fait. Notre skipper lémanique espérait profiter d'une route directe vers Las Palmas, plus courte donc mais plus lente (faibles vents). Le 7e jour, un vent de nord de 4-5 noeuds accompagnait le ministe et plus que 336 milles restaient à parcourir pour arriver au bout de cette première étape...

Lundi à 14 heures (12h UTC), Valentin et le Shaman-Banque du Léman pointaient en 5e position. Une belle place mais des conditions de navigation éprouvantes avec un vent de Sud Sud-Est d'un noeud seulement. Notre skipper doit avoir les nerfs à vif car il est difficile de progresser dans de telles conditions. Privé de vent, il a finalement été contraint de s'éloigner de la route directe pour espérer avancer. Si la distance au but, 216 milles, reste faible rien n'est encore joué et la course pourrait bien encore durer quelques jours de plus... 

Valentin Gautier sur le Shaman au cours de la Mini Transat 201706.10.2017 - Une place de gagnée, Valentin est dans le Top5

Vendredi matin, alors que la flotte a déjà bien avancé, le vent est moins fort sur toute la zone : c'est le calme plat sur les côtes portugaises... A tel point que les derniers routages estiment l'arrivée au mardi 10 octobre pour les leaders. 

Mais ce matin, bonne surprise puisque Valentin a gagné une place au classement et rejoint le Top 5. On croise les doigts pour qu'il conserve sa place jusqu'à l'arrivée !

05.10.2017 - Profiter du vent pour creuser l'écart...

Les concurrents ont pu profiter des derniers souffles d'Eole avec un vent de Nord-Est de 25-30 noeuds au nord de la zone. Mais les vents attendus ensuite seront bien plus calmes avec moins de 10 noeuds. C'est le moment de creuser l'écart... Valentin conserve sa belle 6e place, avec un écart de 14.6 milles avec le leader de la course. Il fait route au Sud-Ouest, au large des côtes portugaises, pour éviter la dépression centrée au sud de Porto. Plus que 781.7 milles à parcourir... 

04.10.2017 - Valentin profite du retour du vent pour remonter dans le classement

Après être redescendu de quelques places dans le classement, Valentin pointait en 6e position mercredi 4 octobre. Une belle remontée. Le vent a fait un retour en force, de quoi redonner un souffle nouveau aux ministes mais aussi engendrer quelques avaries. La flotte se dirige progressivement vers les côtes de Galice. La météo agitée et les fortes chaleurs ajoutées au manque de sommeil, voilà le programme des prochains jours pour notre skipper lémanique. Savoir rester lucide et concentré...

01.10.2017 - Un départ réussi !

Valentin a pris le large dimanche 1er octobre aux côtés de 80 autres concurrents à La Rochelle. Il s'est engagé d'une très belle manière dans cette première étape de 1350 milles, direction Las Palmas (Canaries).

Alors que toute sa famille, ses proches et partenaires l'ont suivi sur l'eau durant les premiers milles, Valentin s'est montré très concentré et déterminé à tout donner pour la course de sa vie. Un fort vent de sud sud-ouest de 10 à 15 noeuds l'a accompagné, alors qu'il pointait au départ dans le Top 10 des bateaux en série.

La Mini-Transat, une course mythique d'un continent à l'autre

Valentin Gautier, navigateur suisse, participera à sa dernière course de la saison et non des moindres : la Mini-Transat. A un mois du top départ, qui sera donné à La Rochelle (France) le 1er Octobre, Valentin revient sur cette course mythique dont il entend parler depuis tellement d'années... L'aboutissement de deux années de travail acharné pour une traversée de l'Atlantique qui sera sans nul doute mémorable.

 

 

26.09.2017 - Valentin à l'antenne 

Découvrez en replay le sujet de la RTS consacré à la Mini-Transat, avec l'interview de Valentin...

Et également le beau reportage de Léman Bleu TV, diffusé fin septembre sur la chaîne :

Une course qu'il aura fallu préparer durant de longs mois, mois rythmés par les nombreux entraînements au Pôle de Lorient. Retour en vidéo sur la préparation de cette course au large...

18.09.2017 - Convoyage vers La Rochelle pour le départ de la Mini Transat - La Boulangère

Valentin Gautier a remis à l'eau son Shaman pour la dernière fois de la saison à Lorient... Rempli d'émotions et d'excitation, il a ensuite pris le large à bord de son 6.50 direction La Rochelle. Là même où sera donné le top départ de la course le 1er Octobre prochain ! Revivez le convoyage de Valentin en images :

 

 

14.09.017 - Conférence de Presse "Valentin Gautier, un skipper lémanique à l'assaut de la Mini-Transat"

Christian Lefaix et Valentin Gautier en conférence de presse

                                           Christian Lefaix, CEO et Valentin Gautier, skipper

 

Conférence de presse Valentin Gautier Mini-Transat 2017

 

Une conférence de presse a eu lieu jeudi 14 Septembre à la Banque devant les médias suisses.

Valentin est revenu sur son parcours, sur les courses de la saison 2017 et a échangé avec les journalistes sur la prochaine étape décisive : la traversée de l'Atlantique en mini.

« La Mini Transat, c'est le baccalauréat de la course au large : quand les jeunes rêvent de course au large, les vieux loups de mer leur disent d'aller passer leur Mini d'abord. C'est une course qui m'a toujours fait rêver et mon envie de naviguer ne m'a jamais quitté malgré mes années en chantier naval en tant que constructeur de bateau. C'est la course la plus formatrice, sans communication externe, sans cartographie, en solitaire, sans assistance. Le projets Mini sont à taille humaine dans le sens où les budgets restent raisonnables et où je peux m'occuper de beaucoup de choses moi-même. Et la Classe Mini conserve la bonne ambiance qui a fait sa réputation, c'est vraiment une super expérience d'en faire partie. Niveau objectif sportif, un Top 5 me satisferait entièrement tant le niveau est élevé et homogène. Nous sommes bien une petite dizaine à pouvoir prétendre à la victoire en bateaux de série. », confiait Valentin Gautier, skipper du Mini n°903 Banque du Léman.

 

Consultez le communiqué de presse :

PDF iconconference-de-presse-valentin-gautier-mini-transat-c.pdf

 

Crédits photos :  Christophe Breschi

© Banque du Léman - Tous droits réservés