Valentin Gautier, sur la ligne de départ de la Mini-Transat

La Mini-Transat, une course mythique d'un continent à l'autre

Valentin Gautier, navigateur suisse, participera à sa dernière course de la saison et non des moindres : la Mini-Transat. A un mois du top départ, qui sera donné à La Rochelle (France) le 1er Octobre, Valentin revient sur cette course mythique dont il entend parler depuis tellement d'années... L'aboutissement de deux années de travail acharné pour une traversée de l'Atlantique qui sera sans nul doute mémorable.

 

 

18.09.2017 - Convoyage vers La Rochelle pour le départ de la Mini Transat - La Boulangère

Valentin Gautier a remis à l'eau son Shaman pour la dernière fois de la saison à Lorient... Rempli d'émotions et d'excitation, il a ensuite pris le large à bord de son 6.50 direction La Rochelle. Là même où sera donné le top départ de la course le 1er Octobre prochain ! Revivez le convoyage de Valentin en images :

 

 

14.09.017 - Conférence de Presse "Valentin Gautier, un skipper lémanique à l'assaut de la Mini-Transat"

Christian Lefaix et Valentin Gautier en conférence de presse

                                           Christian Lefaix, CEO et Valentin Gautier, skipper

 

Conférence de presse Valentin Gautier Mini-Transat 2017

 

Une conférence de presse a eu lieu jeudi 14 Septembre à la Banque devant les médias suisses.

Valentin est revenu sur son parcours, sur les courses de la saison 2017 et a échangé avec les journalistes sur la prochaine étape décisive : la traversée de l'Atlantique en mini.

« La Mini Transat, c'est le baccalauréat de la course au large : quand les jeunes rêvent de course au large, les vieux loups de mer leur disent d'aller passer leur Mini d'abord. C'est une course qui m'a toujours fait rêver et mon envie de naviguer ne m'a jamais quitté malgré mes années en chantier naval en tant que constructeur de bateau. C'est la course la plus formatrice, sans communication externe, sans cartographie, en solitaire, sans assistance. Le projets Mini sont à taille humaine dans le sens où les budgets restent raisonnables et où je peux m'occuper de beaucoup de choses moi-même. Et la Classe Mini conserve la bonne ambiance qui a fait sa réputation, c'est vraiment une super expérience d'en faire partie. Niveau objectif sportif, un Top 5 me satisferait entièrement tant le niveau est élevé et homogène. Nous sommes bien une petite dizaine à pouvoir prétendre à la victoire en bateaux de série. », confiait Valentin Gautier, skipper du Mini n°903 Banque du Léman.

 

Consultez le communiqué de presse :

PDF iconconference-de-presse-valentin-gautier-mini-transat-c.pdf

 

 

© Banque du Léman - Tous droits réservés