Prévoyance en Suisse : Focus sur le 3e pilier

La prévoyance en Suisse se constitue de trois pans que l’on appelle piliers. Le premier pilier assure le minimum vital pour vivre grâce à l’Assurance Invalidité (AI) et à l’Assurance Vieillesse et Survivants (AVS). Le second pilier, plus connu sous le sigle LPP, concerne la prévoyance professionnelle. Financé à la fois par l’entreprise et par l’employé, ce pilier complète l’AVS et permettra de maintenir le niveau de vie pendant la retraite.

Le troisième pilier vise quant à lui la prévoyance individuelle. Les employés ont le choix d’y souscrire ou non. Il a pour objectif de compléter les deux premiers piliers afin de garantir un meilleur niveau de vie à la retraite tout en complétant votre revenu, toujours à la retraite. Ce troisième pilier est destiné à toutes les personnes travaillant en Suisse et peut être adapté en fonction de vos besoins. Il permet par ailleurs de bénéficier de déductions fiscales, d’assurer une protection financière pour les membres de sa famille mais aussi de financer sa résidence principale et de constituer un capital sur le long terme.

Le 3e pilier dit « lié » et le 3e pilier dit « libre »

Le 3e pilier lié / A :

La spécificité du contrat lié réside dans le fait qu’il dépend de l’âge du départ à la retraite, soit 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Pour autant, si vous souscrivez à un contrat, il vous sera possible de retirer votre argent dans les cas suivants : vous quittez la Suisse de façon définitive, vous vous installez à votre compte, vous souhaitez retirer votre argent 5 ans avant l’âge de la retraite, vous achetez votre résidence principale ou souhaitez rembourser un prêt immobilier lié à la résidence principale. A noter que le 3e pilier lié est limité par un plafond annuel, soit maximum 6'768 CHF / an pour un salarié et 20% du revenu d'exploitation ou maximum 33'840 CHF / an pour un indépendant.  

Le 3e pilier libre / B :

Ouvert à tous, le 3e pilier libre offre davantage de flexibilité. En effet, la durée du contrat est fixée par l’assuré lui-même et l’argent peut être retiré à tout moment, une fois que le délai minimum de trois ans est passé. Le 3e pilier libre n’est quant à lui pas plafonné.  

Dans quel cas est-il intéressant de souscrire au 3e pilier ?

Si vous souscrivez au 3e pilier, vous bénéficierez entre autres d’une réduction du montant d’impôt et vous ne serez pas soumis à l’impôt sur la fortune sur les sommes placées.

Même si tous les travailleurs peuvent souscrire au 3e pilier, il est à noter que la déduction fiscale ne concerne que certains cantons dont le Canton de Genève.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à consulter notre offre Prévoyance ou à prendre contact avec nos conseillers.

© Banque du Léman - Tous droits réservés